Accueil
Articles
Forum
Photothèque
Voitures en bois
Sprague-Thomson
Matériel Articulé
MP51
MP55
MP59
MF67
MP73
MF77
BOA
MF88
MP89
MF01
MP05

Introduction

Le MP05 est un matériel du métro de Paris entré en service en novembre 2011 sur la ligne 1. Il est équipé de l’intercirculation entre les voitures, comme les matériels modernes, de l’informatique embarquée, et notamment de la ventilation réfrigérée, bien plus économe en énergie qu’une climatisation classique. C’est aussi le premier matériel à recevoir des écrans à l’intérieur.

Histoire

La ligne 14 étant un succès la RATP décide d’automatiser certaines lignes existantes. La ligne 1 est la première choisie grâce à son trafic, le plus important du réseau depuis 1997. En 2005, la RATP commande 49 rames MP05 à Alstom uniquement pour cette ligne.
Ensuite, en vue du prolongement à Mairie de Saint-Ouen de la ligne 14, le STIF et la RATP décident d’acheter 18 rames, sur des commandes échelonnées de 2009 à 2012.
Il est mis en service en novembre 2011 sur la ligne 1, en cohabitation avec les MP89CC auparavant présents. La cohabitation s’est terminée début 2013, avec la fin des mutations du MP89CC sur la ligne 4.
Il devrait entrer en service sur la ligne 14 en 2014 en cohabitation avec les MP89CA existants, avec une nouvelle livrée comportant les couleurs du STIF.

Le prolongement de la ligne 1

Comme la ligne 1 sera prolongée à l’est à Fontenay-Sous-Bois, elle devra avoir un nombre de rames supplémentaires de rames. Le STIF a décider de lui affecter 7 des 18 futurs MP05 de la ligne 14.

L'automatisation intégrale de la ligne 4 et les mutations

Le 10 juillet 2013, le conseil du STIF a voté pour l’automatisation intégrale de la ligne 4. Elle envisage de transférer les matériels roulants de la ligne 14 sur la ligne 4, donc les MP89 et les MP05 seront mutés sur cette ligne, remplacés par un nouveau type de matériel appelé MP14.

Détails techniques

Le MP05 bénéficiant de la même base technique que ses prédécesseurs mais légèrement revue côté motorisation, il est très inspiré de la conception des véhicules routiers. Ceux-ci ont des moteurs asynchrones de 300 kW et une transmission aux roues grâce aux ponts moteurs à différentiels.Cette solution de transmission est actuellement remise en cause pour les prochains matériels du fait d’une vitesse limitée, d’un confort de moins bonne qualité et d’un bruit accru.
Il ne circule qu’en composition S-N-N-N-N-S, comportant six caisses dont deux remorques d’extrémité encadrant quatre motrices.
Le frein utilisé est de type récupération d’énergie, c’est-à-dire que le moteur fonctionne comme une génératrice au freinage et récupère l’énergie de freinage sous forme de courant électrique, qu’il redistribue aux autres rames.
Ses dimensions sont de 90,28 mètres de longueur, de 2,448 mètres de largeur et de 3,47 mètres de hauteur.