Accueil
Articles
Forum
Photothèque
Voitures en bois
Sprague-Thomson
Matériel Articulé
MP51
MP55
MP59
MF67
MP73
MF77
BOA
MF88
MP89
MF01
MP05

Introduction

Le MP55 est un matériel roulant sur pneus du métro de Paris. Il constitue la deuxième génération de métro sur pneus de la RATP, juste après le MP51. Il a circulé entre 1956 et 1999 sur la ligne 11 du métro, avec 17 trains de cinq voitures. Son successeur direct est le MP59, qui lui ressemble beaucoup.

Histoire

Les essais du MP51 s’étant révélés concluants, la RATP décide de passer commande de 71 voitures en 1954 du successeur du MP51, le MP55. Il constitue donc la seconde génération du matériel sur pneumatiques. 17 trains commerciaux de cinq caisses sont ainsi formés.Cette série permettra de tester le matériel sur pneumatiques à grande échelle.

La mise en service

C’est la ligne 11 qui a été choisie pour le faire circuler, grâce à sa faible longueur de sept kilomètres environ, et de ses nombreuses pentes qui servira à tester l’adhérence théoriquement supérieure au métro sur pneus.
La première rame est mise en service en novembre 1956 et toutes les rames le seront pendant l’année suivante. Là encore, les essais du matériel seront concluants et cela permettra la naissance de son successeur, le MP59, qui équipera les deux lignes les plus chargées du réseau, les lignes 1 et 4, afin d’accroître leur capacité.

La rénovation, et la fin

Conformément à la politique de rénovation et de renouvellement du matériel roulant, le MP55 subit une rénovation à mie-vie en 1977, avec la livrée bleu-roi utilisée à partir du MP73 et un intérieur renouvelé.
Entre temps, des rames MP73 et une rame prototype MP86 numérotée 7006 à base de MP73 épauleront les MP55.
Le MP89 est arrivé sur la ligne 1 pour permettre la mutation des MP59 de la ligne 4 sur la ligne 11 et ainsi réformer les MP55. La dernière rame a été réformée en janvier 1999.
Seules quatre voitures ont été conservées mais ne pouvant pas former une rame entière. Deux d’entre elles appartiennent à la RATP, une appartient à un particulier et la dernière à Renault.

Détails techniques

Le MP55 bénéficiant de la même base technique que son prédécesseur le MP51, il est très inspiré de la conception des véhicules routiers. Ceux-ci ont des moteurs à courant continu de 90 kW et une transmission aux roues grâce aux ponts moteurs à différentiels.
Cette solution de transmission est actuellement remise en cause pour les prochains matériels du fait d’une vitesse limitée, d’un confort de moins bonne qualité et d’un bruit accru.
Il ne circule qu’en composition M-N-AB-M, comportant quatre caisses dont trois motrices et une remorques.
Le frein utilisé est de type rhéostatique, c’est-à –dire que des rhéostats stockent la chaleur qu’ils dissipent après lors du freinage.
La même base technique sera reprise pour son successeur le MP59, à part de nouveaux moteurs plus puissants pour ce dernier.
Ses dimensions sont de 75,325 mètres de longueur, de 2,4 mètres de largeur et de 3,485 mètres de hauteur.