Accueil
Articles
Forum
Photothèque
Voitures en bois
Sprague-Thomson
Matériel Articulé
MP51
MP55
MP59
MF67
MP73
MF77
BOA
MF88
MP89
MF01
MP05

Introduction

Le MP59 est un matériel du métro de Paris, dérivé et légèrement amélioré par rapport à son prédécesseur le MP55. Le MP59 a d'abord été livré pour la ligne en 1963 et ensuite pour la ligne en 1967. Actuellement, 24 rames circulent toutes sur la ligne , et il constitue le matériel le plus vieux encore en circulation sur le réseau en 2013.

Histoire

L’expérience de la ligne 11 et des rames MP55, la RATP a décidé de pneumatiser les deux lignes les plus chargées du réseau, les lignes 1 et 4. Les stations de ces lignes ont également été rallongées pour pouvoir faire circuler des compositions à 6 voitures. 607 voitures ont été construites au total, de 1963 à 1974.
Il a existé cependant quatre sous-séries de MP 59, les sous-séries A, B, C, D et DK, celles-ci se démarquant par leurs années de construction. La sous-série DK, la rame 096, était équipée d’un frein à récupération d’énergie préfigurant l’électronique de puissance des MF77 et des MP89.
Tous les MP55 A, D et DK ont été réformés à ce jour.

La rénovation

À partir de fin 1989, les MP 59 de la ligne 1, ont subi une rénovation comme le veut la politique de la RATP concernant le matériel arrivé à mi-vie en vue de prolonger sa longévité. Les deux premières rames rénovées, ont été remises en service le 7 mars 1990. Le programme de rénovation s'est terminé en septembre 1992.
Les rames ont alors reçu une livrée unique sur le matériel roulant, de couleur blanche tandis que les portes sont devenues de couleur bleu marine, et ont donc perdu leur livrée bleue d'origine, rappelant beaucoup la livrée d'origine du MF 77 qui était très similaire. L'intérieur a été revu avec notamment les sièges en cuir qui ont été remplacés par des sièges anti-lacération et la teinte dominante qui passe du jaune au blanc. Elles ont reçu la livrée vert jade à partir de la fin de l'année 1992.
Certains MP59 n’ont pas été rénovés en vue du parc nécessaire pour la ligne 4, qui est moindre par rapport à celui de la ligne 1. Ils vont être remplacés par des trains de type MP89CC.
21 rames de la ligne 4 ont été rénovées de 1994 à 1995 afin de remplacer le MP55 de la ligne 11. Celles-ci ont reçu une rénovation identique à celles de la ligne 1 à part pour le sol qui prend une teinte marron. Ces rames ont reçu à la fin des années 2000 une nouvelle sellerie rayée violette, très proche de celle des MF77 rénovés.

Les mutations et la fin

En 1997, le MP89CC est mis en service afin de moderniser la ligne 1. Par conséquent, 49 rames ont été mutées sur la ligne 4, remplaçant les MP59 qui étaient présents sur cette ligne. Les 21 rames rénovées de la ligne 4 ont donc été transférées sur la ligne 11, remplaçant les MP55 à la fin des années 1990. L’excédent des deux lignes se retrouvera radié, le dernier MP59 de la ligne 1 roulera le 24 juin 2000.
En 2005, la RATP décidant l’automatisation intégrale de la ligne 1, elle décide de ce tourner vers un nouveau matériel adapté à la ligne. Elle décide de réaffecter les MP89CC sur la ligne 4, ceux-ci étant en de vie. La rame CC01 a été mutée sur la ligne 4 en mai 2011, le transfert progressif de ces rames ont permis de remplacer totalement les MP59 de la ligne en décembre 2012. Il ne reste donc que 21 rames actuellement en service.
Enfin, la ligne 11 bénéficiant d’un prolongement à Rosny-Bois-Perrier, le STIF et la Société du Grand Paris ont décidé d’acheter 41 rames neuves du type MP14. La fin du MP59 est prévue en 2019, après 56 ans de service.

Détails techniques

Le MP59 bénéficiant de la même base technique que son prédécesseur le MP55, il est très inspiré de la conception des véhicules routiers. Ceux-ci ont des moteurs à courant continu de 110 kW et une transmission aux roues grâce aux ponts moteurs à différentiels.Cette solution de transmission est actuellement remise en cause pour les prochains matériels du fait d’une vitesse limitée, d’un confort de moins bonne qualité et d’un bruit accru.
Il ne circule qu’en composition M-N-A-M, comportant quatre caisses dont trois motrices et une remorques. Auparavant, la composition M-N-A-B-N-M, comportant deux remorques encadrées par quatre motrices, était utilisé sur les lignes 1 et 4.
Le frein utilisé est de type rhéostatique, c’est-à –dire que des rhéostats stockent la chaleur qu’ils dissipent après lors du freinage. La rame 096 de la sous-série DK utilise un frein à récupération d’énergie, qui ne dissipe pas de chaleur mais récupère du courant électrique.
Ses dimensions sont de 75,325 mètres de longueur, de 2,4 mètres de largeur et de 3,485 mètres de hauteur.