Le MP89
Accueil
Articles
Forum
Photothèque
Voitures en bois
Sprague-Thomson
Matériel Articulé
MP51
MP55
MP59
MF67
MP73
MF77
BOA
MF88
MP89
MF01
MP05

Introduction

Le MP89 est un matériel du métro de Paris entré en service en 1997 sur la ligne 1 en version conducteur et en 1998 sur la ligne 14 en version automatique. Il est équipé de l'intercirculation entre les voitures, de l'ouverture des portes automatique à chaque arrêt et de l’informatique embarquée.

Histoire

En 1983, la RATP a enfin réformé ses derniers Sprague-Thomson après de gros investissements pour l’achat de matériels. En 1988, la RATP réfléchit à l’achat de nouveaux matériels roulants. Commençant à devenir âgés, comme le MP55 ayant plus de trente ans, elle décide de lancer un appel d’offres sur l’achat de rames du type MP89 en trois versions :

  1. à 5 voitures à conduite manuelle, pour la ligne 11
  2. à 6 voitures à conduite manuelle, pour la ligne 1
  3. à 6 voitures à conduite automatique, pour la nouvelle ligne 14.

La version pour la ligne 11 a finalement été abandonnée, le transfert de matériels plus récents comme les MP59 sur cette ligne étant possible pour éradiquer les MP55 au plus vite.
Le MP89CC (conduite manuelle) est entré en essais en 1996 avec la rame 01, sans intercirculations entre les voitures, puis en service un an plus tard.
Quant à lui, le MP89CA (conduite automatique) est entré en essais sur la Petite Ceinture de Paris en 1994 et mis en service le 15 octobre 1998 en même temps que l’ouverture de la ligne 14.

Le début des mutations

En 2005, la RATP a décidé l’automatisation intégrale de la ligne 1 et l’achat d’un nouveau matériel adapté, le MP05. Ne pouvant réformer les MP89CC ayant moins de dix années de service, elle décide de muter ce matériel sur la ligne 4 afin de remplacer une partie du matériel roulant le plus ancien du réseau, le MP59.
La rame 01 a été transférée en mai 2011 pour une mise en service le 23 mai 2011 sur la ligne 4. La dernière rame, la 26, a été transférée en avril 2013. Tous les MP59 ont disparu en décembre 2012.

L'automatisation intégrale de la ligne 4, et la fin du MP89CC ?

Le 10 juillet 2013, le conseil du STIF a voté pour l’automatisation intégrale de la ligne 4. Elle envisage de mettre en service un nouveau type de matériel roulant adapté, le MP14, ainsi que les MP89 et les futurs MP05 de la ligne 14. L’exploitation mixte devrait commencer en 2019 et l’exploitation totalement automatique en 2022.
Le MP89CC aura 25 ans à cette date-là, il serait logique de les muter sur une autre ligne et les rénover afin de prolonger leur vie, en suivant la politique de renouvellement du matériel roulant de la RATP. Le STIF ayant voté pour 41 rames neuves du type MP14 pour la ligne 11, ceux-ci ne pourront être mutés sur cette ligne. Enfin, les viaducs de la ligne 6 ne pouvant pas faire circuler les MP89 à cause de leur gabarit, la solution la moins chère serait de réformer les 52 rames MP89CC. Si le MP89 est muté sur la ligne 6, de nombreux trains et caisses du parc seraient de toute façon réformés.

Détails techniques

Le MP89 bénéficiant de la même base technique que ses prédécesseurs mais légèrement revue côté motorisation, il est très inspiré de la conception des véhicules routiers. Ceux-ci ont des moteurs asynchrones de 250 kW et une transmission aux roues grâce aux ponts moteurs à différentiels. Cette solution de transmission est actuellement remise en cause pour les prochains matériels du fait d’une vitesse limitée, d’un confort de moins bonne qualité et d’un bruit accru.
Il ne circule qu’en composition S-N-N-N-N-S, comportant six caisses dont deux remorques d’extrémité encadrant quatre motrices.
Le frein utilisé est de type récupération d’énergie, c’est-à-dire que le moteur fonctionne comme une génératrice au freinage et récupère l’énergie de freinage sous forme de courant électrique, qu’il redistribue aux autres rames.
Ses dimensions sont de 90,28 mètres de longueur, de 2,448 mètres de largeur et de 3,47 mètres de hauteur.