Accueil
Articles
Forum
Photothèque
Voitures en bois
Sprague-Thomson
Matériel Articulé
MP51
MP55
MP59
MF67
MP73
MF77
BOA
MF88
MP89
MF01
MP05

Introduction

Le Sprague-Thomson est un ancien matériel roulant du métro parisien. Il a été en service de 1908 à 1983. Ce sont les premières rames entièrement en métal du métro parisien.

Histoire

Le prédécesseur du Sprague-Thomson était construit en bois. C fut l’origine de la plus grande catastrophe de l’histoire du métro parisien, à Couronnes sur la ligne 2. La CMP renforce ses rames en bois pour la sécurité et étudie un nouveau matériel à caisses métalliques : le Sprague-Thomson. Il est mis en service en 1908.
Au fur et à mesure des années et des séries (séries 500 au séries 1000), l’équipement électrique devient de plus en plus petit et sont distinguées à partir de la Première guerre mondiale.
Ces rames sont peintes en vert pour la deuxième classe et en rouge pour la deuxième classe. En deuxième classe sont présents des banquettes en bois et en première classe des sièges en cuir.

Les Sprague Nord-Sud

La société Nord-Sud, concurrente de la CMP, exploitait aussi des rames Sprague-Thomson, mais différentes sur quelques aspects techniques. Elles sont peintes en bleu, blanc, jaune et rouge, et à l’intérieur se trouvent des banquettes ergonomiques suivant la forme du dos.

La réforme

Au tout début des années 1950, le MA (matériel articulé) est commandé pour la ligne 13, pour amorcer la réforme du Sprague-Thomson. En 1956, après la transformation de la ligne 11 au roulement pneumatique et le nouveau matériel MP55, de nombreuses rames Sprague-Thomson sont réformées.
Ce matériel est ensuite massivement réformé à a suite des livraisons du matériel MF67, qui a pour but de les réformer au plus vite.
Enfin, l’arrivée du MF77 termine quasiment la vie commerciale du Sprague. En 1982, les livraisons de la première série étant terminée, toutes les rames ont été retirées du service. Elles en reprennent l’année suivante pour faire face à une pénurie de rames de la ligne 9, qui étaient parties en renfort sur la ligne 5 à cause de l’inondation de la station Eglise de Pantin lors de la construction du prolongement de la ligne 5.

La transformation en tracteurs Sprague

Après leur retraite du service commercial, de nombreuses voitures ont continué à rouler après une transformation en trains de travaux. L’arrivée du Tracteur à marche autonome puis le Tracteur à marche électrique a accéléré la fin des Tracteurs Sprague. Le 11 mai 2010, la RATP a émis une interdiction de rouler au Sprague. Les tracteurs ne circulent donc plus. La rame A.425 a été spécialement modifiée pour des sorties occasionnelles.

Détails techniques

Il existe plusieurs type de voitures : les M (motrices d’extrémités), les N (motrices intermédiaires), les A (remorque de 1ère classe), les B (remorque de 2ème classe) et les AB (remorque mixte 1ère et 2ème classe).
Les motrices étaient dotées de moteurs d’une puissance de 175 kW. Les séries les plus récentes comportaient quatre moteurs, les plus anciennes deux.
Enfin, différence notable entre les deux compagnies, les rames CMP étaient alimentées par rail de traction comme le réseau actuel, et les rames Nord-Sud par caténaire comme les TGV par exemple.