Accueil
Articles
Forum
Photothèque
Voitures en bois
Sprague-Thomson
Matériel Articulé
MP51
MP55
MP59
MF67
MP73
MF77
BOA
MF88
MP89
MF01
MP05

Introduction

Le matériel à caisses en bois est un ancien matériel roulant du métro de Paris. Il a commencé sa carrière en 1900 – il a été le premier matériel du métro parisien – et terminé sa carrière commerciale en 1931.

Histoire

La RATP a décidé de construire son métro pendant la fin des années 1890 sous l’impulsion de son concepteur Fulgence Bienvenûe. Il est alors décidé de construire un matériel roulant spécifiquement adapté au besoin de la future ligne 1. Avec les techniques de l’époque, un matériel à caisses en bois est choisi. Il est mis en service en 1900 et sera décliné en plusieurs séries, suivant les améliorations techniques apparues tout au long de la construction de ce matériel.

Les M1

Ce sont les toutes premières voitures de métro construites. Elles mesurent huit mètres de long et peuvent former des rames de 32 mètres de long à quatre voitures. Elles ne comportent qu’une seule loge de conduite.

Les MM1

Pour la mise en service des lignes 2 et 5 (actuelle ligne 6), la CMP a décidé de mettre en service des motrices identiques aux M1 mais cette fois avec deux loges de conduite. Les rames sont alors réversibles.

Les remorques

En plus des motrices, le parc comprenait de nombreuses remorques. Elles constituaient des compositions avec des motrices.

Les séries 100 et 200

Ces nouvelles séries ont l’avantage de se coupler en unités multiples pour accroître la capacité et former des rames de huit voitures longues de 64 mètres. Malheureusement, elles étaient faiblement motorisées.

L’accident de Couronnes, la transformation des rames actuelles et la nouvelle série 300

En 1903, le plus grave accident voyageur du métro parisien est arrivé à la station Couronnes, sur la ligne 2, avec la mort de 84 personnes. Ceci est dû à la faible puissance des motrices 100 et 200, qui étaient en cause. IL est décidé d’abaisser le nombre de remorques par train pour une plus grande puissance.
La nouvelle série 300 arrive cette même année, avec pour grande innovation l’arrivée des bogies, bien plus performants que l’essieu traditionnel. Il a pour inconvénient d’user particulièrement les rails. Les motrices et remorques antérieures sont converties en série 300 avec les bogies.

La fin

Les recherches de la CMP sur un matériel entièrement métallique aboutit à la construction des rames Sprague-Thomson. Elles vont progressivement remplacer les voitures en bois, qui sont définitivement remplacées en 1931.
Seules des motrices MM1 qui ont été converties en trains de travaux ont subsisté jusque dans les années 1950.